L’Etat Islamique détruit les ruines assyriennes de Nimroud

6
86
Les ruines de Nimrud

Le groupe Etat Islamique poursuit la destruction des vestiges historiques pré-islamiques, en Irak. 

Après le musée et la bibliothèque de Mossoul, l’EI a « pris d’assaut la cité historique de Nimroud (Nimrud) et a commencé à la détruire avec des bulldozers », a annoncé le ministère irakien du tourisme, jeudi, sur Facebook. Selon un responsable des Antiquités, les membres de Daech sont arrivés sur les lieux dans l’après-midi de jeudi. « Jusqu’à présent, nous ne pouvons pas mesurer l’ampleur des dégâts » a-t-il indiqué.

Pour les djihadistes, les statues, les reliques et les tombeaux « favorisent l’idolâtrie ». Ainsi, toutes les formes de représentation, « adorées il y a des siècles au lieu d’Allah », doivent être détruites. Abdelamir Hamdani, un archéologue irakien de l’Université Stony Brook à New York, »bouleversé » par les événements, a déclaré à l’AFP: « Je suis désolé de le dire, mais tout le monde s’y attendait. Le dessein des djihadistes est de détruire le patrimoine irakien, site après site ». Par ailleurs, selon lui, la cité de Hatra « sera la prochaine cible » de Daesh.

Fondé au XVIIIème siècle avant Jésus-Christ, la ville de Nimrud est l’une des plus grandes cités historiques connues. Le site s’étend sur près de 360 ha. Nimrud est situé à environ trente kilomètres au sud-est de Mossoul, qui est sous le contrôle de l’EI depuis le mois de juin.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.