Les propos de Poutine de « prendre Kiev en deux semaines » sont interprétés

0
78

Lundi dernier, le quotidien italien, La Republica, a rapporté que, lors de son dialogue téléphonique avec Manuel Barroso, Président de la Commission Européenne, le Président russe a affirmé : « Si je veux, je peux prendre Kiev en deux semaine ». Kremlin a haussé le ton en dénonçant que Mr Barroso « va au-delà des pratiques diplomatiques » s’il avait vraiment rapporté cela aux participants du sommet de Bruxelles, le week-end dernier. Iouri Ouchakov, conseiller du Kremlin a insisté que ces citations de Vladimir Poutine « ont été retirées de leur contexte ».

De son côté, Ban Ki-moon a mis en garde l’Union Européenne, qui sont en train de discuter des sanctions à attribuer à la Russie. Le Secrétaire général de l’ONU a soutenu que ce conflit russo-ukrainien ne devrait en aucun cas se résoudre par les armes. Pendant ce temps, le gouvernement ukrainien perd du terrain : après Lougansk, l’armée gouvernementale abandonne aussi une vaste zone dans le sud-est, à côté de Donetsk.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.