Les migrants sous le métro de La Chapelle de nouveau évacués

0
10

Ce 2 juin dernier, un campement de migrants installé sous le métro de La Chapelle a été évacué par les forces de l’ordre. Les responsables avaient pourtant assuré leur relogement.

Pourtant, ce lundi, ces mêmes migrants ont été de nouveau évacués à la Halle Pajol, devant la bibliothèque Vaclav-Havel alors qu’ils se restauraient grâce à l’aide des associations et des élus. Les migrants ont assuré être là car ils n’avaient plus d’endroits où aller suite à leur évacuation.

Une chaîne humaine pour protéger les migrants

Afin de les protéger des « violences policières », des élus, des militants et des membres d’associations ont créé une chaîne humaine. « On était en train de distribuer à manger quand on a vu les cars de police et de CRS. On a alors décidé de se mettre devant pour protéger les migrants et on a clairement été chargés de manière très violente », raconte Fanny Gaillanne, une conseillère PCF de Paris.

Hugo Touzet, un élu, a dénoncé les violences qu’il a subies: « On peut clairement parler de violences policières », raconte-t-il. « Je me suis fait frapper par un CRS, étant à terre, ceinturé par cinq autres! Il a fallu, pour le calmer, que ses collègues lui disent: ‘Arrête, arrête, c’est un élu!' ».

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
L'écriture est une passion qui dévore l'âme ;)