Le rappeur français Médine parle de la laïcité

2
562

Dans son dernier single, intitulé « Don’t Laïk », Médine, rappeur français d’origine algérienne, présente son point de vue sur la laïcité dans un rap « islamo-racaille ». Ce principe est au centre de toutes les discussions depuis l’attentat terroriste qui a secoué la France. La vidéo, publiée sur You Tube début 2015, suscite beaucoup de curiosité et de réactions sur la toile. Elle a été vue plus de 800 000 fois depuis sa mise en ligne. Les commentaires se multiplient.

Depuis ses débuts, ce rappeur, qui aborde des sujets plutôt sensibles comme le conflit israelo-palestinien ou encore l’islamophobie, a beaucoup été critiqué. Il a été accusé de faire promotion du djihadisme par l’hebdomadaire Marianne.

En légende, au bas de son clip, il explique:

« Ici, il est important de distinguer Laïcisme de Laïcité. Le Laïcisme est une version dévoyée de la laïcité. Ma critique s’adresse à cette dérive exclusive, qui se drape dans la notion d’égalité en stigmatisant le religieux. La Laïcité, qui je le rappelle est secourue dans ce morceau, semble être l’une des solutions au bien vivre ensemble quand elle est appliquée rigoureusement. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’attaque envers une quelconque autre confession ou non-confession. Les agnostiques et athées ne sont pas visés dans ce morceau, le croire et le faire-croire est malhonnête. Le catholicisme non-plus d’ailleurs qui fait parti des victimes de ce laïcisme. Il convient forcément de dépasser le caractère provoquant pour en comprendre le fond du propos qui cherche surtout à rassembler.

Par ailleurs, si la satire est omniprésente dans mes albums et notamment dans mes derniers morceaux, à l’encontre des différentes formes d’extrémisme (religieux, politique et philosophique), ça n’est que pour rendre le débat serein et équilibré. La provocation n’a d’utilité que pour identifier certains phénomènes pervers, que sont tous les types de fondamentalisme, et dans le but de mieux s’en prémunir. Mes morceaux appartiennent à cette tradition d’oeuvre caricaturiste qui exagère volontairement les représentations pour en extraire son contenu parfois absurde et contradictoire. Il est donc maladroit de m’attribuer des considérations communautaristes, alors que j’en suis précisément le critique. #ImMuslimDontPanik »

 

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.