Le Musée de l’histoire de l’immigration victime d’actes de « vandalisme »

0
433
Le Musée de l'histoire de l'immigration, Palais de la Porte Dorée 293, avenue Daumesnil 75012 Paris

Le Musée de l’histoire de l’immigration a été vandalisé la semaine dernière. Des tracts signés par le mouvement « La Dissidence française »  ont été collés sur la façade de l’établissement.

Le président du conseil d’orientation du Musée de l’histoire de l’immigration : Benjamen Sotra a annoncé dimanche sur Europe 1 que l’établissement culturel a été « vandalisé » à deux reprises la semaine dernière : « ce qui se passe en ce moment en France, cela ne va pas pour moi. Il y a une montée des extrêmes, une montée du Front national. Le musée a été vandalisé deux fois cette semaine. Un commando d’extrême droite a tagué les façades du musée avec des mots comme « dehors les étrangers », « re-migrations », « en finir avec tout ça ». » . Par ailleurs, des affiches portant des messages dénonçant l’immigration et le multiculturalisme ont été collées à l’entrée du musée : « le multiculturalisme est un échec et mène la France à la guerre civile », « l’immigration de masse met en péril notre civilisation et l’avenir de notre peuple », « la re-migration est la seule solution pour éviter un embrasement général ». Benjamen Sotra a indiqué qu’une plainte pour « vandalisme » va être déposée.

Le mouvement « la Dissidence française » a revendiqué les actes menés au Musée de l’histoire de l’immigration, sur son site internet. Selon l’organisation aux thèses proches de l’extrême droite, le musée est un « lieu dédié à la propagande cosmopolite et à la réécriture mondialiste de l’Histoire ».

Le Musée de l’histoire de l’immigration, situé à Paris, dans le 12ème arrondissement, a été officiellement inauguré par le Président François Hollande en décembre.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.