La CFDT ne défile pas le 1er mai, pour bousculer les traditions

0
5

Laurent Berger, SG de la CFDT a justifié sur RMC et BFM-TV, les raisons pour lesquelles son syndicat ne compte plusdéfiler ce 1er mai. Selon ses propos, aucune « tradition n’est immuable » et il faut « déringardiser les syndicalismes ».

En effet, les organisations syndicales sont de plus en plus dénigrées par les français, d’après un récent sondage. Contrairement aux autres syndicats, le CFDT essaie davantage de trouver des solutions, que de se contenter de dire qu’elle réagit. Les syndicats traditionnels « protestent, contestent, mais ont du mal à proposer ». Tandis que de son côté, la CFDT « veut changer le quotidien des salariés sur des choses concrètes, tels la vie au travail, les salaires et l’emploi ».

La CFDT se désolidarise « du traditionnel défilé du 1er mai » auquel prennent part la CGT, la FSU, Solidaires et l’Unsa. Pour se distinguer des autres syndicats, la CFDT a initié un festival pour les jeunes, lors de cette fête des travailleurs, pour traiter «des sujets qui les concernent », et entend par cette méthode créer « un moment convivial, fait de rencontres ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR