La société Toyota condamnée à verser 11 millions de dollars à cause d’un accident mortel

0
15

Plusieurs années après les premiers cas d’accélérations impromptues, cette même affaire continue de ternir la réputation du géant automobile.

En début de semaine, et même si cette affaire a déjà été classée par la justice, un tribunal américain condamne de nouveau Toyota à verser des dommages-intérêts d’une valeur de 11 millions de dollars, et cela, tout en mettant en compte le fait que la faute n’appartient pas tout à fait au constructeur.

Une affaire qui date depuis l’année 2006

Cette affaire ne date pas d’hier. En effet, en 2006, dans un procès s’étirant sur trois semaines, le jury a décidé que lors d’un accident mortel, la société n’était responsable qu’à 60%, vu que le conducteur ne l’était qu’à 40%.

Pourtant, l’ensemble des plaignants estime que la faute est à la déficience de la voiture Toyota conduite au moment de l’accident. Le conducteur ayant été emprisonné pour homicide en 2007, il a été libéré en 2010 quand l’affaire des  accélérateurs déficients a surgi.

Toyota doit donc 11 millions de dollars à l’ensemble des plaignants.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.