Premier cas suspect d’Ebola à la Réunion : la patiente « non contagieuse »

0
63

Dans le cadre du protocole pour Ebola, une pharmacienne de retour de Guinée a été hospitalisée, vendredi 12 décembre, à Saint Denis sur l’île de la Réunion. Selon Dominique Sorain, le préfet de l’île de la Réunion, ce premier cas suspect n’est pas contagieux. Les résultats des analyses, effectuées par un laboratoire spécialisé de Lyon, seront connus lundi.

En parfaite connaissance du processus mis en place pour Ebola, de retour d’une mission humanitaire en Afrique de l’Ouest, une pharmacienne a alerté elle-même  les autorités sanitaires, vendredi, dès l’apparition d’une fièvre modérée. Dès lors, la patiente avait été prise en charge par le SMUR. Des urgentistes revêtus d’une tenue étanche étaient venus la chercher à son domicile, dans le sud de la Réunion pour l’emmener au CHU Félix Guyon de Bellepierre (Saint-Denis) où elle est hospitalisée. Ce centre hospitalier est le seul hôpital de l’île habilité pour la prise en charge de malades d’Ebola. Des analyses de sang ont été fait pour confirmer si elle est effectivement infectée par le virus d’Ebola mais les résultats ne seront connus que lundi.

La patiente suspectée d’être atteinte d’Ebola n’est pas contagieuse

Le préfet de l’île de la Réunion, lors d’une conférence de presse sur cette première suspicion d’Ebola à la Réunion, a annoncé que la patiente n’est pas contagieuse étant donné qu’elle n’a pas manifesté les symptômes de la maladie. « Une personne ne devient contagieuse que lorsqu’il y a forte fièvre, des vomissements, des maux de gorge et des écoulements sanguins. La personne n’a pas manifesté ces symptômes cliniques« , a-t-il expliqué. « Une personne ne devient contagieuse que lorsqu’il y a forte fièvre, des vomissements, des maux de gorge et des écoulements sanguins. La personne n’a pas manifesté ces symptômes cliniques« , a-t-il expliqué.

Avant de rentrer à la Réunion, la patiente a passé huit jours à Paris. D’après toujours le prefet,  « elle n’était pas contagieuse à Paris, elle n’était pas contagieuse au moment où elle a pris l’avion pour venir à La Réunion, pas plus qu’elle ne l’était avec ses enfants vendredi puisque la contamination ne se fait que par le biais des fluides corporels »

Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en date du 10 décembre, la fièvre hémorragique d’Ebola a fait  6.583 décès sur 18.188 personnes contaminées dans les trois les plus touchés par l’épidémie (Libéria, Guinée et Sierra Leone). 15 autres cas mortels ont été recensés dans trois pays : Mali (6), Etats-unis (1), Nigeria(8).

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.