La justice québécoise condamne trois cigarettiers à une lourde amende

0
10

Ce lundi, dans un jugement fleuve de 276 pages, la justice québécoise a condamné trois fabricants de cigarettes à payer une amende d’un montant de 11 milliards d’euros à des milliers de victimes.

Les cigarettiers Imperial Tobacco, Rothmans Benson & Hedges et Japan Tobacco International devront donc payer, selon le verdict de la Cour supérieure du Québec, une lourde somme en guise de dommages-intérêts à des dizaines de milliers de victimes. Cependant, cette décision a été contestée par l’Avocat des trois parties.

En effet, ce jugement a été rendu suite à un gigantesque recours collectif organisé par près d’un million de Québécois, dont certains fumaient depuis les années 1960. Le recours collectif a été intenté en 1998.

D’après l’Avocat de la partie civile, les trois cigarettiers avaient délibérément opté « de ne pas utiliser les parties du tabac à faible teneur en nicotine afin d’entretenir la dépendance des fumeurs » et d’avoir « véhiculé de fausses informations ». Le juge Brian Riordan avait retenu quatre chefs d’accusation contre les trois multinationales: « Au cours des quelque cinquante années de la période couverte par les recours collectifs, et pendant les dix-sept années qui ont suivi, les sociétés ont gagné des milliards de dollars aux dépens des poumons, des gorges et du bien-être général de leurs clients », avait souligné le juge.

D’après les propos Conseil québécois sur le tabac et la santé, ce jugement est une victoire dans la lutte contre le tabagisme.

 

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
L'écriture est une passion qui dévore l'âme ;)