La contre-attaque de la secte Boko Haram a été sans succès

0
13

Selon l’Agence France-Presse, les islamistes nigérians ont mené une contre-attaque meurtrière dans localité camerounaise frontalière. Ils ont été repoussés vaillamment par l’armée tchadienne.

Dans la cité de Fotokol, sous haute surveillance militaire, l’armée, accompagnée des habitants, momentanément victorieuse essaie de réparer les dégâts et de soigner ses blessés. Lors de l’offensive, six militaires camerounais, soixante dix civils ainsi que de nombreux djihadistes ont perdu la vie.

Hier, dans la ville frontalière de Gamboru, 200 insurgés ont été tués par l’armée tchadienne. Un rescapé de la ville de Fotokol témoigne: « les combattants de Boko Haram ont égorgé des gens, dont le grand marabout de la mosquée. Ils ont brûlé des maisons et la grande mosquée. Boko Haram a fait vraiment beaucoup de dégâts ici ce matin. Ils ont tué des dizaines de personnes, au moins 20 à la grande mosquée ». Un autre habitant quant à lui assure que: « Dans une autre mosquée, aucun fidèle n’a pu s’échapper ».

Ce mardi, le porte-parole de l’armée du Niger a assuré dans un communiqué que la présence des troupes tchadiennes sur le territoire ne nuirait pas l’intégrité territoriale du Nigeria. Les élections présidentielles se tiendront dans dix jours.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.