Kobané : un risque de plus en plus grand de tomber entre les mains de l’Etat Islamique

0
70

Depuis plusieurs jours, la ville kurde de Kobané est en prise à de violents combats entre les forces kurdes et les djihadistes de l’Etat Islamique. Des affrontements qui suggèrent, à l’heure actuelle, la victoire prochaine des islamistes.

Kobané « sur le point de tomber »

Malgré les frappes aériennes de la coalition internationale, l’Etat Islamique, n’a pas cessé d’avancer dans sa quête de Kobané et dès lundi trois quartiers de l’Est de la ville sont tombés entre les mains des djihadistes. Un journaliste kurde, proche de la ligne de front, a d’ailleurs déclaré que malgré l’avantage de plus en plus grand pris par le groupe islamiste, « Les YPG [ Yekîneyên Paratsina Gelunités ou unités de protection du peuple] mènent une résistance acharnée. » Située à quelques kilomètres de la frontière turque, la prise de la ville de Kobané par l’Etat Islamique permettrait au groupe de s’assure le contrôle d’une large partie du territoire syrien. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, alors de craindre que Kobané ne soit « sur le point de tomber » en ajoutant que « La terreur ne sera stoppée (…) tant que nous ne coopérerons pas en vue d’une opération terrestre. » De son côté, Staffan de Mistrua, l’envoyé spécial des Nations Unis en Syrie, a lancé un appel à l’international pour inciter tout un chacun à agir puisque « Sans une aide internationale supplémentaires, ce sera l’horreur. » En effet, dans un communiqué, cet émissaire de l’ONU a déclaré que « nous tous, regretterons profondément que l’EI se trouve en mesure de prendre le contrôle d’une ville qui s’est défendue aussi courageusement mais qui est sur le point de tomber ».

Kobané sur le point de tomber entre les mains de l'EI

Mais malgré la résistance des combattants kurdes et les frappes internationales, l’Etat Islamique resserre son étau sur Kobané et la question du jour est de savoir s’il est désormais nécessaire d’envoyer des troupes au sol pour éviter que le groupe de djihadistes ne prenne complètement la ville kurde ?

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.