Kobané : une femme à la tête des combattants kurdes contre l’Etat Islamique

0
321

Malgré la progression de l’Etat Islamique dans la ville de Kobané, les combattants kurdes continuent de défendre dignement leur territoire, et à la tête de cette opposition, une femme, Narine Afrine.

Une femme « cultivée et intelligente »

Depuis maintenant des semaines que la bataille a lieu à Kobané entre l’Etat Islamique et les combattants kurdes, ce n’est que dimanche dernier que l’on apprend qu’à la tête des défenseurs de la ville, on trouve une femme, Narine Afrine. La nouvelle a été diffusée par l’AFP suite à la déclaration de Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’Observatoire syrien qui affirmait que « Mayssa Abdo, connue sous son nom de guerre de Narine Afrine, est aux commandes des YPG (Unité de protection du peuple) à Kobané aux côtés de Mahmoud Barkhodan ». Ce pseudonyme, auquel tous les combattants ont recours, fait référence « à sa région natale un bastion kurde situé comme Kobané dans la province septentrionale d’Alep. » Agée de 40 ans, Mayssa Abdo ou Narine Afrine est une femme « cultivée, intelligente et pragmatique (…) soucieuse du mental des combattants et s’intéresse de près leur problème », précise Mustefa Ebdi, un militant kurde de Kobané.

 

La présence de femmes au sein des forces kurdes est loin d’être une première puisque les femmes kurdes sont connues pour leur engagement, notamment au sein des YPG où elles représentent 40% des conseils.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.