Kalachi : l’énigme du village qui s’endort

0
43
une habitante de Kalachi, endormie.

Plusieurs habitants du village de Kalachi, au Kazakhstan, souffrent d’un étrange mal. Ils s’endorment subitement et ne se réveillent qu’au bout de plusieurs jours. Le village a été baptisée « Sleepy valley » ou « Sleepy hollow » (La vallée endormie).

Une fatigue soudaine et des hallucinations

Environ une centaine de personnes sur les 582 habitants, mais aussi des visiteurs, de passage dans la bourgade de Kalachi, ont déjà été victimes de la mystérieuse épidémie de sommeil qui s’y est installé en 2010. Une hausse du nombre de cas a été observée depuis mars 2013. Les victimes sont prises d’une énorme et soudaine fatigue et tombent dans l’inconscience pour ne se réveiller que 2 à 6 jours plus tard, le plus souvent à l’hôpital, où des examens sont effectués et ne révèlent rien d’anormal. Les enfants atteints par le phénomène ont, en plus, des hallucinations. Les victimes racontent qu’elles sont surprises par l’endormissement en pleine activité et ne se souviennent plus de rien jusqu’à leur réveil. Marina Felk, une agricultrice de 50 ans s’était brutalement endormie pendant qu’elle était « en train de traire (s)es vaches ». Elle a repris conscience et a ouvert les yeux à l’hôpital, deux jours et deux nuits après.

Les causes du phénomène demeurent inconnues

Un scientifique a déclaré, la semaine dernière, que le radon (un gaz rare, incolore, inodore, radioactif et le plus souvent d’origine naturelle) provenant des anciennes mines d’uranium soviétiques est responsable de l’empoisonnement des habitants. Cependant, des experts ont mené des études sur le terrain. Les différents prélèvements n’ont pas donné de réponses satisfaisantes quant à l’origine du phénomène. L’un des spécialistes a démenti l’affirmation concernant le radon. Par ailleurs, une forte concentration de monoxyde de carbone a été observée dans la zone concernée. D’après un scientifique, cela est surement un facteur mais il n’est pas déterminé pour le moment que le monoxyde de carbone est la cause principale du phénomène. Les habitants de Kalachi sont inquiets. Au moins 25 familles ont déjà quitté le village et les habitants des alentours évitent de passer par la bourgade de peur d’attraper la « maladie du sommeil ». Les autorités kazakhes prévoient de reloger tous les habitants du village dans d’autres endroits d’ici le mois de mai.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.