La justice abandonne les poursuites contre Phil Rudd, le batteur d’AC/DC

0
28

Arrêté au matin du jeudi 6 novembre, Phil Rudd a été ensuite relaxé sous caution. Il est accusé de possession de drogues et de tentatives de recrutement d’un tueur à gage pour assassiner deux hommes.

Le jour de son arrestation, la police néo-zélandaise est venue perquisitionner à son domicile dans la localité de Tauranga. A la fin des fouilles elle a retrouvé des méthamphétamines ainsi que du cannabis. Inculpé sous trois chefs d’accusation : double tentative de meurtres, menaces de mort et possession de drogues, le batteur du mythique groupe de rock a fait une brève comparution devant un tribunal de Tauranga avant d’être relâché sous caution en attendant la reprise de l’audience le 27 novembre prochain.

Depuis, la justice néo-zélandaise a estimé que l’accusation de complot de meurtre n’était pas étayée avec suffisamment de preuves et elle a décidé d’abandonner les charges. Le batteur risque toujours 7 ans de prison pour les deux autres chefs d’inculpation. Paul Mabey, son avocat estime que son client a été la victime d’un « préjudice incalculable » après que l’affaire a pris une telle ampleur. D’après lui « l’avis du parquet n’a pas été sollicité » par la police, ajoutant que cette accusation de tentative de commanditer un meurtre « n’aurait jamais du être prononcée ».

De leur côté, les autres membres d’AC/DC affirment avoir appris toute l’affaire par les médias. Ils assurent par ailleurs que leur tournée ainsi que la sortie de leur nouvel album Rock or Bust ne sera pas affectée par l’arrestation de leur batteur.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.