Journée mondiale de la lutte contre le sida : 1 étudiant sur 3 dit non au préservatif

0
377
sida

Ce 1er décembre est la Journée mondiale de la lutte contre le sida. Une lutte qui va devoir encore être renforcée après le résultat d’une récente étude menée par Harris Interactive, confirmant qu’un étudiant sur trois néglige l’utilisation d’un préservatif lors d’un rapport intime.

Le préservatif, ça tue le plaisir

Publiée la semaine dernière par la Smerep, une mutuelle étudiante, cette étude a révélé que 33% des jeunes étudiants (soit un étudiant sur trois) refusent d’utiliser un préservatif pour des raisons banales. La plupart remettent en question la confiance mutuelle au sein d’un couple, d’autres parlent d’un objet qui tue le plaisir. Les arguments avancés par les jeunes étudiants tournent souvent autour de ces deux réponses. Des réponses qui pourtant leur font courir un grand danger, la possibilité d’attraper à tout moment une MST (maladie sexuellement transmissible) voire le sida.

Le sida est devenu une maladie ordinaire

Pour la plupart des jeunes d’aujourd’hui, le sida est devenu une maladie ordinaire. Pourtant l’institut national de veille sanitaire a récemment fait état, en 2013, de 11 000 nouveaux cas testés positifs au virus HIV. Un chiffre en hausse de 7% par rapport à l’année 2011.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.