Irak-Syrie : sept français ou résidents français sont morts en commettant des attentats suicide

0
20

En défendant le texte du projet de loi sur le renseignement à l’Assemblée nationale, ce lundi, le Premier ministre, Manuel Valls, a révélé que sept Français ou résidents français sont les auteurs d’attentats suicide en Irak et en Syrie.

Plus de 1500 Français ou résidents français recensés dans les filières terroristes

Ce lundi 13 avril, en prenant la parole devant les députés de l’Assemblée Nationale pour présenter lui-même le projet de loi sur le renseignement, le Premier ministre a fait une annonce assez perturbante. En effet, comme Manuel Valls le précise « Un nouveau phénomène doit retenir notre attention pour son risque de réplique en France et je donne sans doute ces éléments pour la première fois : les services de renseignement ont établi que sept individus – je parle de Français ou de résidents en France – sont morts en action-suicide en Syrie ou en Irak ». Le plus choquant dans ces révélations c’est que parmi ces kamikazes « six étaient des nouveaux convertis » et « Le plus jeune n’avait même pas 20 ans ». Pour souligner l’importance de ce projet de loi sur le renseignement, Manuel Valls de se demander « S’agit-il d’une volonté délibérée de Daech de sacrifier en priorité ces profils ? S’agit-il pour les candidats au suicide de faire preuve de zèle idéologique pour attester de leur conversion ? Ceci illustre en tout cas les redoutables capacités d’endoctrinement de Daech ».

Au cours de sa prise de parole devant l’Assemblée, Manuel Valls a également noté qu’à l’heure actuelle, on recense plus de 1550 Français ou résidents français impliqués « dans les filières terroristes en Syrie et en Irak », ce qui nécessite une prise de mesure efficace.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.