Irak : le premier ministre Nouri Al-Maliki a enfin renoncé à un troisième mandat

0
172

Le premier ministre irakien a annoncé hier lors d’une allocution télévisée qu’il a décidé de renoncer à son pouvoir au profit de son successeur, Haïder Al-Abadi. Al Maliki a toujours contesté les opinions internationales qui lui demandaient de quitter son poste. Au pouvoir depuis 2006, il était accusé d’autoritaire, notamment sur la marginalisation des sunnites. Les salutations ne se font pas attendre de la part de l’ONU par son représentant à Bagdad, Nikolay Mladenov, et des Etats-Unis indiquant que c’est « un grand pas en avant » pour Irak.

Cette situation survient bien que les affaires semblent être sous contrôles dans la région, suite à la défaite des djihadistes du mont Sinjar. Barack Obama a laissé entendre son soutien pour Haïder Al-Abadi

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.