Irak : un jeune australien parmi les auteurs des attentats-suicides de Ramadi?

0
46
Une photo provenant de Twitter: Jake Bilardi (au centre)

Douze attaques simultanées à la voiture piégée visant les forces de sécurité ont été perpétrées par l’Etat Islamique dans la ville de Ramadi, mercredi matin, pendant que l’armée irakienne, aidée par les miliciens chiites et les tribus sunnites locales, poursuivait son offensive contre le groupe djihadiste pour reprendre le contrôle de Tikrit. Un jeune australien aurait fait partie des kamikazes.

Au moins sept voitures, conduites par des kamikazes ont explosé dans la ville Ramadi, capitale de la province d’Al-Anbar, à l’ouest de Bagdad, mercredi, faisant au moins 17 morts et une trentaine de blessés. Ces attentats-suicides ont été perpétrés par l’EI. Plus tard, une information annonçant la participation d’un belge, d’un syrien et d’un caucasien a été diffusée par des comptes pro EI sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, un jeune australien âgé de 18 ans aurait également conduit une des voitures piégées.

Jake Bilardi ou Abiu Abdiullah al-Australi de son nom de guerre, apparaîtrait sur une photo, conduisant un véhicule blanc. Le cliché aurait été pris avant l’attaque. L’information n’a pas encore été confirmée. Julie Bishop, la Ministre australienne des Affaires étrangères a déclaré : « Je peux confirmer que le gouvernement australien cherche actuellement à vérifier de manière indépendante les informations selon lesquelles un adolescent de 18 ans de Melbourne, Jake Bilardi, a été tué dans un attentat suicide au Proche-Orient. »

photo Jake Bilardi
La photo d’un jeune homme blanc (supposé être Jake Bilardi)  au volant d’une voiture blanche avant les attentats-suicides de Ramadi.

Le jeune australien s’est converti à l’Islam après le décès de sa mère et est parti pour la Syrie en août 2014. Son passeport a été annulé par les autorités australiennes en octobre 2014. Après son départ, sa famille a retrouvé des produits suspects chez lui et a prévenu la police. Jake Bilardi avait planifié de mener plusieurs attentats à la bombe à Melbourne s’il ne parvenait pas à rejoindre la Syrie ou l’Irak, notamment contre  » les consulats étrangers et des cibles politiques et militaires ». Il a également prévu « des attaques à la grenade et au couteau dans des centres commerciaux et des cafés », écrit-il dans un témoignage où il relate sa conversion et sa radicalisation. Le manifeste a été publié sur la toile il y a quelques jours.

Près de 90 australiens sont partis faire le djihad en Syrie et en Irak. Environ une vingtaine sont morts au combat. La semaine dernière, deux adolescents australiens, en partance pour la Syrie, ont été arrêtés à l’aéroport de Sydney.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.