Irak : la contre-offensive de l’armée irakienne s’intensifie

0
112

Appuyée par des miliciens et des frappes aériennes américaines, l’armée irakienne continue de gagner du terrain face aux djihadistes de l’Etat Islamique.

« Nettoyage ethnique »

Avec le soutien américain l’armée irakienne a pu enregistrer ces premiers jours de succès depuis le début des conflits. En effet, après avoir brisé dimanche dernier le siège de la ville d’Amerli, elle a également repris hier la cité de Souleimane Bek, au nord de Bagdad. Selon le général Abdelamir al-Zaidi, un tronçon de l’autoroute principale reliant Bagdad à l’Irak, fermée depuis près de trois mois, et contrôlé par les djihadistes est enfin repassé aux mains de l’armée ce jour. Un signe de l’avancée de l’armée contre l’offensive toujours sanguinaire de l’Etat Islamique.

Face à ces violences en Irak, qui ont fait 1420 victimes pour le mois dernier, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a décidé à l’unanimité d’enquêter sur les atrocités qui y sont commises par l’Etat Islamique. Flavia Pansieri, Haut-Commissaire adjointe de l’ONU aux droits de l’Homme, a par ailleurs affirmé que « Les rapports que nous avons reçus révèlent des actes à une échelle d’inhumanité qui est inimaginable ».

une echelle d'inhumanité inimaginable selon l'ONU

Dans un rapport publié ce jour, l’Amnesty International fait également état de « campagne systémique de nettoyage ethnique » perpétré par l’Etat Islamique dans le but de « effacer toute trace des non-Arabes et des musulmans non sunnites ». L’organisation d’affirmer que des preuves de « tueries de masse » ont été enregistré le mois dernier dans la région de Sinjar où vivaient une minorité kurdophone non musulmane.

l'EI accusé de nettoyage ethnique

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.