Insolite : quand une famille simule l’enlèvement de leur fils sous prétexte qu’il est « trop gentil » avec les inconnus

0
40

« Trop gentil » ? Est-ce un crime ? Non et pourtant afin d’inculquer à leur fils de six ans la méfiance envers les inconnus, sa famille est allée jusqu’à simuler son enlèvement, lui faisant endurer les pires horreur en l’espace de quatre heures.

La famille en garde à vue

Il y a bien des manières d’apprendre à un enfant de six ans de se méfier des étrangers et pourtant sa famille – composée de sa grand-mère, de sa mère et de sa tante – a opté pour la pire des leçons en simulant son enlèvement. Pour cela, elles ont eu recours à l’aide d’un complice qui a kidnappé l’enfant dans le but de l’effrayer. D’après la police, l’homme l’aurait attiré dans son camion en lui disant qu’il ne « reverrait plus jamais sa maman » provoquant une crise de larmes chez le jeune garçon. Menacé d’un revolver, pieds et poings liés avec des sachets en plastique, le visage recouvert, tout a été orchestré de main de maître pour faire croire à cet enfant qu’il avait bel et bien était enlevé, enfermé dans le sous-sol de sa propre maison. Non contente d’avoir causé une belle frousse au garçon, sa tante a décidé de lui retirer son pantalon tout en menaçant de le vendre comme esclave sexuel. Après quatre heures de séquestration, l’enfant a été amené au rez-de-chaussée où sa famille l’a encore une fois sermonné sur la méfiance des inconnus.

L’histoire aurait pu rester inconnue des forces de l’ordre mais traumatisé par l’évènement, le gamin en a parlé à l’école, ce qui a alerté les enseignants. Interpellée, la famille du garçon a été arrêtée pour enlèvement, abus et négligence à l’encontre d’un enfant. Détenus en garde-à-vue à l’heure actuelle, leur caution respective s’élève à 250.000 dollars chacun.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.