Indonésie : un ressortissant français condamné à mort

0
30

Impliqué dans une affaire de trafic de drogue et incarcéré depuis dix ans en Indonésie, Serge Atloui pourrait être exécuté dans les prochains jours.

Paris à la recherche d’une issue diplomatique positive

Serge Atloui, un Français originaire du Metz, marié et père de quatre enfants, est un artisan soudeur qui se rend en Indonésie en 2005 pour installer des machines industrielles dans ce qu’il croit être une usine d’acrylique. A peine deux mois après son arrivée pourtant, un raid des forces spéciales permet à la police de mettre la main sur 290 kilos de kétamine ainsi que 316 bidons de substances chimiques. Suite au démantèlement de l’usine, la police arrête neuf personnes, dont Serge Atloui qui sera condamné à la prison à perpétuité en 2007. Clamant son innocence en expliquant n’avoir mis les pieds dans l’usine qu’à trois reprise pour installer et réparer des appareils, le Français fait appel, à l’issu duquel sa peine sera reconverti en peine de mort. Avec des recours successifs qui n’ont pas porté leur fruit, Serge Atloui a vu ses dernières chances s’évanouir ce mardi suite au rejet de son ultime recours en justice, risquant alors d’être fusillé dans les jours qui suivent.

Incarcéré depuis dix ans en Indonésie et sans plus le moindre recours possible, la famille du condamné lance un appel au gouvernement français pour trouver une solution. Suite aux récents évènements, François Hollande de déclarer dans une conférence de presse à l’Elysée, « Je lance un appel pour qu’il n’y ait pas cette exécution qui serait dommageable pour l’Indonésie et pour tout le monde ». Le ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, quant à lui, espère « un geste de clémence de l’Indonésie » en déclarant que « Ce qui nous choque dans cette affaire, c’est bien évidemment le sort de notre compatriote, mais aussi le fait que toute le monde reconnaît qu’il n’a joué qu’un rôle mineur, à supposer qu’il ait joué un rôle, et que ceux qui dirigeaient cette affaire de drogue, qui étaient des Indonésiens, n’ont pas été condamnés à la même peine ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.