Indonésie: les femmes qui veulent devenir policières doivent passer un test de virginité

0
35

l’ONG Human Rights Watch dénonce le test de virginité pratiqué sur les jeunes femmes qui veulent devenir policière en Indonésie.

Dans un article publié lundi (en anglais), Human Rights Watch, une organisation consacrée à la protection et à la défense des droits de l’homme, dénonce une pratique « discriminatoire, cruelle et dégradante ». Il s’agit du test de virginité que doivent passer les femmes qui veulent devenir agents de police en Indonésie. Effectivement, dans le plus grand pays musulman du monde, les policières doivent posséder une attestation de virginité et être célibataire.

Le test se déroule devant une vingtaine de femmes médecins. La candidate se présente complète nue et subi « le test de deux doigtés », « douloureux et humiliant » selon les jeunes policières interrogées par l’organisation dans six villes indonésiennes.

D’après l’article de Human Rights Watch, le test a été instauré en Indonésie, en 2008 par un haut fonctionnaire de la police nationale. En Octobre, le Haut Commissaire de la Police Nationale, Sri Rumiati, aurait affirmé que la pratique n’est plus requise. Cette affirmation aurait été confirmée par un général de police du Medical Center. Les constats de Human Rights Watch sont toutefois différents.

Nisha Varia, directrice adjointe chargée des droits des femmes chez Human Rights Watch a déclaré : « Les autorités de police à Jakarta doivent abolir immédiatement et sans équivoque le test, puis s’assurer que toutes les stations de recrutement de la police nationale arrêtent cette pratique. »

 

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.