Inde: 10 femmes décédées et 64 hospitalisées après une opération de stérilisation de masse

0
52

A la suite d’une stérilisation de masse organisée par l’Etat en Inde ce samedi, dix femmes meurent et une soixantaine d’autres hospitalisées dont 24 dans un état grave, rapporte ce jour un responsable local.

L’opération a été organisée par le gouvernement de l’Etat de Chhattisgarh, dans un village se trouvant à une centaine de kilomètres de la capitale Raipur. Selon le quotidien Indian Express, 80 femmes environ ont été opérées dans un camp en à peine 5 heures par un chirurgien et son assistant.

« Les signalements faisant état de baisse de tension, de vomissements, et d’autres symptômes se sont multipliés lundi parmi ces femmes, opérées dans le cadre d’une opération du planning familial », a confié Sonmani Borah, un responsable administratif du district de Bilaspur, à l’AFP

20 euros pour se faire « mutiler »

Le pays organise régulièrement des campagnes de stérilisation dans divers Etats de l’Inde. Les volontaires se verront accorder 20 euros par l’Etat. Pour atteindre leur objectif, certains gouvernements offrent même une voiture ou un électroménager aux jeunes couples volontaires.

L’année dernière, les autorités du Bengale occidental subissaient déjà des vives critiques après la diffusion d’images montrant des femmes laissées inconscientes dans un champ après l’opération de stérilisation de masse. L’hôpital étant incapable de prendre en charge un nombre important de patientes.

La fixation d’objectifs chiffrés au niveau de certains Etats entraîne des dérives, accusent bon nombre d’ONG. Certaines femmes sont obligées d’être stérilisées, généralement dans des conditions médicales exécrables.

Le gouvernement de l’Etat a ouvert une enquête

Selon le principal responsable du secteur de la santé du district de Bilaspur,  «Il n’y a pas eu de négligence. Il s’agit d’un médecin expérimenté. Nous allons enquêter». Pour montrer leur colère et exiger des sanctions contre les médecins, les habitants de Bilaspur ont manifesté dans la rue. La police a , de son côté, porté plainte contre le chirurgien.

Depuis, quatre responsables du secteur de la santé ont été suspendus par le chef de l’exécutif de l’Etat de Chhattisgarh, Raman Singh. Chaque famille de femme décédée serait indemnisée de 400 000 roupies (5 200 euros environ).

La stérilisation des hommes étant réprouvée socialement, le programme de planning familial en Inde est surtout focalisé sur les femmes. Comptant actuellement 1,25 milliard d’habitants, l’Inde est en passe de devenir le pays le plus peuplé du monde d’ici vingt ans.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.