Un homme qui contrôle à distance le cerveau d’un autre, l’étonnante expérience de chercheurs américains (VIDEO)

0
279

Une équipe de chercheurs de l’université de Washington a réussi à faire bouger la main d’une personne par la volonté d’une autre alors que les deux volontaires se trouvaient à quelques centaines de mètre l’un de l’autre et ne pouvaient pas se voir.

Le contrôle mental d’une personne par une autre est une idée qui peut plaire ou faire peur, c’est selon. Et pourtant, l’expérience menée par ces chercheurs y ressemble beaucoup. En résumé, un premier sujet désigné « contrôleur » pense à faire un mouvement et les signaux cérébraux qu’il émet sont transmis à un ordinateur qui, à son tour envoie ces informations via internet vers un autre ordinateur. Ce dernier restitue ces signaux sous formes d’impulsions électriques qui vont stimuler le cerveau du deuxième sujet désigné « receveur ». Celui-ci effectue alors le mouvement commandé par le cerveau du « contrôleur ».

Pour mener cette expérience, le « contrôleur » était équipé d’un électro encéphalogramme (EEG) qui lisait l’activité électrique de son cerveau, il lisait ses pensées en quelque sorte. De son côté le « receveur » était équipé d’un dispositif magnétique qui, placé sur le cortex moteur (la région du cerveau qui contrôle les mouvements) peut stimuler l’activité cérébrale. Les chercheurs ont placé les volontaires à 800 mètres l’un de l’autre, le « contrôleur » se trouvait face à un écran de jeu vidéo et devait viser une cible mais il n’avait pas de manette à sa disposition. Au contraire le « receveur » ne voyait pas l’écran pas mais il tenait une manette. Quand il appuyait dessus au bon moment, l’expérience était considérée comme un succès. Plusieurs couples de volontaires ont pris part à cette expérience avec des taux de réussite variables, allant de 25 à 83 %. Les scientifiques imputent ces différences à l’appareillage utilisé.

Cela fait plusieurs années que cette équipe de chercheurs tente de connecter les cerveaux humains entre eux, en 2013 ils ont déjà mené ces expériences avec succès mais sur deux personnes uniquement. Rajesh Rao, qui dirige l’équipe a expliqué au Daily Mail : « Cela permet à deux humains de coopérer grace à une interface directe entre deux cerveaux. Un tel appareil, cher à la science-fiction, a le potentiel de révolutionner les communications humaines, mais aussi d’ouvrir un boulevard pour l’étude du cerveau ». Un membre de l’équipe, Andrea Stocco a indiqué que l’échange de cerveau à cerveau pourrait être mis en pratique d’ici à une vingtaine d’année. Les chercheurs ajoutent cependant que le contrôle mental tel qu’on peut le voir dans X-Men n’est pas encore pour demain. Ouf !

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.