Condamné pour avoir torturé un chat, un homme se suicide suite à des harcèlements répétés sur Facebook

2
410
police

Un homme de 24 ans, habitant à Châtillon-sur-Bar, Ardennes, s’est donné la mort dans son domicile, après avoir été harcelé à plusieurs reprises sur le réseau social Facebook, pour son acte de cruauté envers un chat.

Condamné pour acte de cruauté sur un chat

Avec ses deux amis, le jeune homme avait, en mai dernier, tabassé à mort un chat, dans un parc de Vouziers, Champagne-Ardenne. C’est à travers une vidéo qui a été publiée sur Facebook, par une jeune femme qui avait été témoin de cet acte de barbarie, que l’affaire a été suivie par les autorités. Les trois hommes ont alors été condamnés par le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières pour actes de cruauté sur un animal.

6 mois de prison ferme

Pour avoir manqué à l’appel du tribunal pour l’affaire le concernant, un des trois hommes, Robin Macheras, a écopé de la peine la plus lourde, à savoir 6 mois de prison ferme. Sur son profil Facebook, où le jeune homme avait reçu beaucoup de critiques et de harcèlements, il avait annoncé, mardi 14 octobre, qu’il allait mettre fin à sa vie.

« Une envie de partir de ce monde de merde, je vais rejoindre le ciel, ça me soûle »

Mercredi, le jeune homme, sans travail, âgé de 24 ans, a été retrouvé pendu dans son domicile de Châtillon-sur-Bar.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.