Un quinquagénaire placé dans un coma artificiel après avoir été violé et agressé

0
36
viol

Mardi 17 mars, une quadragénaire a été arrêtée et placée en détention à la maison d’arrêt de Saintes, et un autre homme est toujours recherché par la police. Tous deux sont soupçonnés d’avoir agressé et violé un quinquagénaire, à son domicile d’Arces-sur-Gironde (Charente-Maritime), le week-end dernier.

Egorgé et violé mais vivant

Samedi 14 mars, un homme retrouve son frère d’une cinquantaine d’années dans un sale état, à son domicile d’Arces-sur-Gironde (Charente-Maritime), un village sis à l’embouchure de la Gironde, habité par quelque 700 individus. A première vue, l’homme a été victime d’un viol et d’une agression. Selon Mélanie Tempia, le substitut du procureur de la République à La Rochelle, « la victime présentait une blessure importante au crâne et à la gorge ». Héliporté au CHU de Poitiers, la victime a été plongée dans un coma artificiel et son pronostic vital et engagé. Selon les médecins qui l’ont examiné, il souffre de nombreuses plaies jusqu’au niveau de l’anus.

Un viol en réunion

Selon le témoignage du voisinage, deux personnes dont un homme et une femme d’une quarantaine d’années ont rendu visite à la victime vendredi soir. La femme a été arrêtée, mise en examen pour viol en réunion lundi, et placée en détention à la maison d’arrêt de Saintes. L’homme, également identifié, est toujours recherché par la police. Selon la magistrate, les trois personnes se connaissaient mais les circonstances exactes du viol et de l’agression n’ont pas encore été déterminées.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.