Hollande à la Commission européenne : « Nous respectons les traités… c’est ça l’essentiel »

0
36

La lettre envoyée par la Commission européenne aux autorités françaises n’a pas fini de défrayer la chronique. En marge du sommet Européen qui s’est tenu à Bruxelles, le Président de la République a, au cours d’une rencontre avec la presse, défendu le projet de budget de la France tout en évitant d’être critiqué à l’égard de Bruxelles.

En réponse à Bruxelles, François Hollande a prétendu que la France a fait ce qu’il fallait. Selon le chef de l’Etat, les principaux objectifs ont été atteints et il s’agissait de la réduction du déficit structurel, l’engagement de réformes et une épargne de 21 milliards. C’est dans ce cadre, informe toujours le Président, qu’une réponse appropriée sera apportée aux griefs retenus contre la France et cela devrait se faire à la fin de la semaine. François Hollande de poursuivre : « Les explications et détails que nous fournirons vont permettre de faire comprendre à la Commission que nous respectons les traités parce que l’essentiel, c’est la croissance et l’emploi. Et ce que nous espérons, ce n’est pas de recevoir après une lettre ».

Au même titre que la France, des pays comme l’Italie, la Slovénie, l’Autriche et le Malte ont reçu une lettre de Bruxelles. Mis à part l’Italie, aucun autre pays n’a rendu public ce document. De sources concordantes, la Commission européenne est prédisposée à émettre un avis négatif sur la copie présentée par Paris. Tout dépend de la tournure  des pourparlers entre les autorités françaises et Bruxelles. La décision de la Commission sera d’ailleurs connue ce mercredi 29 octobre.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.