Economie : les actionnaires d’Holcim ont majoritairement adoptés la fusion avec Lafarge

0
12

Lors de l’assemblée générale extraordinaire de Zurich, les actionnaires du groupe suisse Holcim ont opté massivement, pour l’augmentation du capital, permettant ainsi la fusion avec le français Lafarge. Cette fusion annoncée un an plus tôt, entre les deux sociétés, occasionnera la création d’un géant des matériaux de construction, d’une valeur estimée à 32 milliards d’euros, avant cessions.

L’augmentation de capital a été adoptée par 93,74% des voix « pour », les voix « contre » représentent 5,94%. Cette augmentation de capital constitue « la base indispensable à l’acquisition des titres de Lafarge, dans le cadre de l’offre d’échange ».

Lors de l’assemblée, Wolfgang Reitzle, président de Holcim, a déclaré que ces votes favorables vont contribuer à la création de la plus « grande entreprise de construction au monde ». Le projet de rapprochement d’Holcim et Lafarge ne s’est fait facilement. Au départ, les oppositions étaient nombreuses, surtout entre « la direction du groupe et les termes de l’échange ». Par la suite, Holcim et Lafarge ont procédé à des négociations.

Par ailleurs, le deuxième actionnaire d’Holcim, le russe Eurocement était, initialement, opposé à la cession. Néanmoins, Eurocement a finalement donné son accord, la semaine passée, après « l’analyse de tous les avantages et les désavantages ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR