Hervé Gourdel : ses cinq bourreaux identifiés par l’armée algérienne

0
95

Près de trois semaines après l’exécution d’Hervé Gourdel, l’otage français enlevé et assassiné par le groupe Jund Al-Khilafa, l’armée algérienne affirme avoir identifiés ses cinq bourreaux, comme le rapporte le quotidien El Watan ce vendredi 10 octobre 2014.

L’auteur de l’égorgement reconnu

A ce jour, l’Algérie ne ménage toujours pas ses moyens afin de retrouver le corps d’Hervé Gourdel, décapité en septembre, et de localiser ses bourreaux. Au fil de leur enquête, l’armée algérienne a ainsi pu identifier les cinq hommes de Jund Al-Khilafa ou soldat du califat qui ont perpétré cette exécution macabre et retrouver leur campement. Le journal El Watan alors de préciser que « les terroristes identifiés [sont] en majorité natifs de Bourmadès et Bouira [et] sont âgés entre 20 et 54 ans. » Parmi ces cinq ravisseurs, se trouve le mufti [chef religieux sunnite] du groupe, vétéran des groupes islamistes armés de la guerre civile de 1990, qui serait l’égorgeur du français.

Le ministère de la Défense algérien d’annoncer à travers un communiqué que « Le campement qui servait d’abri pour ce groupuscule terroriste, lors de l’exécution de son acte abject a été détruit et les équipements qui étaient en sa possession ont été récupérés » Le journal de préciser par la suite que des obus, de la nourriture, des effets personnels ainsi qu’un « téléphone portable avec des photos de terroristes » ont également été retrouvé sur les lieux. Cette découverte laisse penser que les ravisseurs ont quittés précipitamment les lieux pour fuir l’armée algérienne et que l’enquête est probablement sur le point d’aboutir afin de découvrir les bourreaux d’Hervé Gourdel.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.