Haute-Loire : se faisant passer pour enceinte, une femme disparaît à quelques jours de son « accouchement »

0
248

Cette habitante de Coubon a disparu le 26 novembre alors qu’elle était censée être enceinte de neuf mois. Retrouvée dans la nuit du 28 au 29 novembre, elle a été examinée par un médecin qui a constaté qu’elle n’était pas enceinte et n’a pas accouché récemment.

La gendarmerie de Puy-en-Velay a mis en place un dispositif de recherche après que le compagnon de Laure Duchand ait signalé sa disparition, dans la soirée du mercredi. Quelques auditions, une enquête de voisinage et même un appel à témoin ont été lancés pour retrouver la jeune femme de 34 ans. Comme elle était arrivée au terme de sa « grossesse », sa disparition était qualifiée d’inquiétante par la gendarmerie qui estimait qu’il y avait « une urgence vitale à retrouver la future maman ». Effondré, son compagnon Anthony a déclaré au journal la Montagne : « Elle est partie en me disant qu’elle allait acheter un pyjama et des croissants pour le petit déjeuner ». Il a également confié ne pas avoir de « problème de couple » avec sa compagne.

Après trois jours sans donner signe de vie à quiconque, Laure Duchand a été retrouvée dans une chambre d’hôtel de Lyon, saine et sauve. Le parquet de Lyon a d’abord lancé une enquête pour suspicion d’infanticide après qu’elle ait  affirmé « avoir jeté l’enfant dans le Rhône ». Mais l’examen gynécologique écarte bientôt cette hypothèse en révélant qu’elle n’a pas accouché au cours des 15 derniers jours mais plus encore, qu’elle n’était pas enceinte. Une de ses connaissances proches n’en revient pas : « Elle a trompé son monde. C’est dur ». La jeune femme a en effet prétendu être suivie par un médecin et a même montré de fausses échographies obtenues sur Internet à son compagnon et à ses proches. Elle aurait même publié une photo d’échographie sur sa page facebook.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.