Hausse des prix des moutons dans le Languedoc-Roussillon : Des responsables musulmans demandent aux fidèles de ne pas en acheter pour l’Aïd-El-Kébir

0
112

De nombreux responsables musulmans à savoir des présidents de mosquées ainsi que les membres du Conseil régional du Culte musulman appellent au boycott d’achat de moutons pour la fête d’Aïd-El-Kébir. Ils jugent que les prix ont beaucoup haussé, ils sont passés de 120 euros maximum à 280 euros voire 300 euros. La raison pour laquelle, ils ont décidé de demander aux musulmans  de tourner le dos aux fermiers du Languedoc-Roussillon.

L’Aïd-El-Kébir aura lieu en début du mois d’octobre. Et on dirait que ce ne sont pas seulement les musulmans qui la préparent. Du côté des vendeurs de moutons dans le Languedoc-Roussillon, la fête se prépare aussi. Les fermiers vont empocher de gros bénéfices, du fait  des prix qu’ils ont revu à la hausse. Ce que refusent catégoriquement certains responsables musulmans qui font appel à leurs frères pour contester l’augmentation des prix des moutons.

C’est un membre du Conseil français du Culte musulman qui a fait part de cette information ce mercredi passé. Ces responsables sont très remontés. Ainsi, ils ne comptent pas en rester là, car dans les jours à venir, ils vont également lancer un appel similaire en PACA, a appris Abdallah Zekri, un des membres de ce conseil. Pour lui, les fermiers et les maquignons  doivent comprendre que les prix sont excessifs. «  Je veux bien qu’on tonde le mouton mais pas le musulman » a-t-il fait savoir.  Il leur a rappelé que le fait de sacrifier un mouton lors cette fête n’est point obligatoire, ce qui fait que ça ne sert à rien d’augmenter le prix pour cette période d’Aïd-El-Kébir. A la place d’abattre un mouton, renseigne-t-il, il est possible de donner de l’argent aux nécessiteux ou encore à une association caritative. Par ailleurs, cet appel au boycott est également une manière de faire pression sur la préfecture  pour que les musulmans puissent obtenir un terrain où ils pourront ensuite construire un abattoir.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.