Grèce : la victoire de Syriza aux législatives fait renaître l’espoir

0
16

Le parti anti-austérité grec, Syriza, mené par Alexis Tsipras, a remporté les législatives lors des élections du dimanche 25 janvier, frôlant de près la majorité.

Une victoire historique

En misant sur la réduction de la gigantesque dette de la Grèce et sur la possibilité d’augmenter le salaire minimum ou de supprimer certains impôts, contrairement à l’avis de la Banque centrale européenne, de l’Union Européenne et du Fonds Monétaire International, Alexis Tsipras et son parti de gauche radical, Syriza, ont gagné haut la main les élections législatives grecques qui se sont déroulées le dimanche 25 janvier dernier. En effet, devançant largement la Nouvelle Démocratie du Premier ministre sortant, Antonis Samaras, Alexis Tsipras devient le premier dirigeant élu sur le rejet des politiques rigoureuses imposées par l’UE. Selon les résultats provisoires recueillis, il ne manque que deux sièges à Syriza pour obtenir la majorité absolue. Le leader du parti alors de lancer dimanche soir que « Le verdict du peuple grec signifie la fin de la Troïka » tout en assurant que le nouveau gouvernement « serait prêt à coopérer et à négocier pour la première fois avec ses partenaires une solution juste, viable et qui bénéficie à tous ».

L’arrivée au pouvoir de la gauche radicale contre l’austérité européenne est une première pour l’Europe, faisant naître l’espoir chez tous les partis de gauche européens ainsi que sur le peuple grec qui s’attend à « un changement radical ». Un électeur alors de commenter « C’est une bonne nouvelle mais je ne suis pas satisfait, parce que l’Union Européenne ne va pas nous laisser faire ce que nous voulons ». En tout cas, avec Alexis Tsipras au pouvoir, beaucoup estime que « quelque chose va changer ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.