Gégé un ancien candidat de Koh-Lanta jugé et condamné pour agressions sexuelles sur mineurs

0
192
gege

Gégé de son vrain nom Gérard Icardi, un ancien candidat de l’émission de divertissement Koh-Lanta comparaît depuis jeudi devant le tribunal correctionnel d’Evreux pour avoir agressé sexuellement de jeunes mineures.

Mise à jour

La sentence de cet ancien candidat phare du premier épisode de l’émission d’aventure Koh Lanta a été rendu vendredi 20 mars dernier. Reconnu coupable d’agressions sexuelles sur six mineures, Gérard Icardi, alias Gégé a été ainsi condamné à 2 ans de prison avec sursis. Une peine assortie d’une mise à l’épreuve composée d’une interdiction d’entrer en contact avec les victimes ou avec n’importe quelle mineure, l’inscription au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (Fijais), ainsi qu’une indemnisation des victimes. Le tribunal correctionnel d’Evreux (Eure) l’a également contraint de verser entre 500 euros et 600 euros à trois des victimes pour le préjudice moral.

Le condamné va faire appel.

«Je fais appel de cette décision qui ne rime à rien. Avec mon avocat, je vais démontrer que cette affaire est montée de toutes pièces par une fille de gendarme. Tout ça parce que je n’ai pas voulu l’embaucher. Et la justice qui ne veut pas m’entendre!»

Des stagiaires mineures

En 2011, Gégé a accueilli deux jeunes stagiaires mineures dans son parc animalier situé à Vascoeuil dans l’Eure en France. Un stage qui n’a pas abouti car les deux jeunes filles ont décidé d’y mettre un terme pour « agressions sexuelles ». D’après une plainte déposée à la police, l’une d’entre elles parle d’attouchements et les deux ont confié que Gérard Icardi leur parlait tout le temps de sexe.

6 autres victimes

Interrogées sur le comportement de l’accusé, d’autres anciennes stagiaires ont également confié avoir été victimes d’agressions sexuelles. A l’époque, aucune d’entre elles n’avaient cependant déposé de plainte mais aujourd’hui 6 jeunes femmes ont décidé de se manifester. Trois d’entre elles réclament ainsi 3 000 et 5 000 euros de dommages et intérêts tandis que la plupart se sont portées parties civiles.

Un complot contre sa personne

De son côté, Gégé plaide non coupable sur toutes les accusations qui lui sont portées et affirme même être victime d’un complot sur sa personne. Pour sa défense, son avocate plaide une « plaisanterie » qui pouvait se traduire par des mains posées sur les hanches des jeunes femmes ou un petit clap sur les fesses, sans pour autant aller plus loin.

3 ans de prison avec sursis

S’il est reconnu coupable d’agressions sexuelles, Gérard Icardi pourrait être condamné à 3 ans de prison avec sursis, plus une mise à l’épreuve composée d’une obligation de soins, l’interdiction d’entrer en contact avec les victimes, le versement d’une indemnisation, l’interdiction de toute activité professionnelle qui implique l’encadrement ou un contact avec des mineurs, l’interdiction des droits civiques, civils et familiaux ainsi que l’inscription au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (Fijais). Son sort sera connu d’ici le 10 mars prochain.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.