Gaza : Israël tente de justifier l’élimination d’un chef du Hamas

0
140

Après la rupture du cessez-le-feu, les tirs ont repris à Gaza, l’armée israélienne tentant d’éliminer un chef militaire du mouvement palestinien lors d’un raid.

« Cible légitime à liquider »

Hier, lors d’un raid israélien sur Gaza, la femme et le fils de Mohammed Deif, le chef de la branche militaire du Hamas, ont été tués. Pour expliquer cette attaque, le ministre de l’Intérieur israélien, Gideon Saar, a déclaré à la radio militaire que « Mohammed Deif mérite la mort comme Ben Laden, c’est une cible légitime, et lorsqu’une occasion se présente il faut l’exploiter pour le liquider ». En effet, pour les israéliens, ce chef du Hamas est présenté comme étant le « cerveau » des attentats-suicides et aurait déjà échappé à cinq tentatives d’assassinats depuis qu’il a repris les rênes des Brigades al-Qassam, en 2002. De son côté, le Hamas, a fait appel aux Gazaouis pour les enjoindre à se rendre à la mi-journée aux funérailles de la famille de Mohammed Deif.

une ancienne photo de Mohammed Deif, le chef insaisissable du Hamas

Alors que les victimes sont déjà à plus de 2.000 du côté palestinien depuis le début des conflits le 8 juillet dernier, la reprise des hostilités a déjà alourdi le bilan. En effet, on compte désormais neuf palestiniens tués de plus ainsi que 45 blessés.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.