Gard : la maison d’arrêt de Nîmes visée par des tirs à l’arme automatique

0
92

Dans la soirée de jeudi, la maison d’arrêt de Nîmes a été la cible d’une dizaine de tirs à l’arme automatique, pour des raisons qui sont, jusqu’ici, inconnues.

D’après une information de Midi Libre, un véhicule de couleur blanche s’est arrêté à proximité de la prison de Nîmes vers 19h30, jeudi. Un individu en est sorti et a commencé à tirer en rafale sur la façade et les fenêtres vitrées de la maison d’arrêt. Il a ensuite pris la fuite à bord de la voiture.

Un important dispositif de recherche a été rapidement mis en place mais le tireur n’a pas été localisé. Dix étuis de cartouche de calibre 7,62 ont été retrouvés sur place. Par ailleurs, une balle a transpercé deux vitres. D’après la procureure Laure Beccuau, le tireur a utilisé une arme lourde de type kalachnikov.  Forte heureusement, personne ne se trouvait dans l’endroit au moment des faits.

La procureure a indiqué que la police a étudié les images des caméras de surveillance de la ville et que des études balistiques ont été menées afin de déterminer avec certitude la nature de l’arme utilisée. Une enquête pour «violence volontaire avec arme», «destruction d’un bien destiné à l’utilité public», «détention d’arme» et «association de malfaiteurs» a été ouverte. L’investigation a été confiée à la Sûreté départementale et à l’antenne de Nîmes du service régional de la police judiciaire (SRPJ).

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.