2 morts et jusqu’à 15 blessés dans une fusillade à Göteborg (Suède)

0
11
fusillade

Une fusillade qui a eu lieu dans un pub d’un quartier défavorisé de Göteborg, la seconde ville de Suède, a fait 2 morts et au moins 10 blessés, dans la soirée du mercredi.

Un règlement de compte entre bandes rivales

Selon le témoignage de plusieurs personnes qui ont assisté au massacre, mercredi en fin de soirée, le feu a été ouvert par deux individus cagoulés, munis d’arme automatique, qui sont entrés dans un pub de Biskopsgärden, un quartier qui se trouve à proximité de Göteborg. Il s’agit notamment d’un quartier où on observe en permanence des violences de tous genres. Selon un porte-parole de la police, Björ Blixter, il s’agit d’un « incident entre bandes rivales ». Lors d’une conférence de presse, le chef de la police de la région Klas Friberg a confié que ce genre de violence extrême n’est plus une surprise dans une ville peuplée de bandes criminelles.

« Nous avons différents types de bandes criminelles qui sont prêtes à (…) utiliser une violence extrême (…) dans ce sens, ce n’est pas une surprise…Ce n’est pas un secret qu’il y a eu un certain nombre de conflits ici à Göteborg entre les différentes bandes criminelles qui s’affrontent pour obtenir un part du marché criminel. »

2 morts et jusqu’à 15 blessés

Björ Blixter a confirmé que deux hommes âgés de 20 et 25 ans ont été tués dans cette fusillade et dix à quinze autres personnes âgées de 20 à 60 ans blessées, dont quatre grièvement. Dans un communiqué publié par le Sahlgrenska, le plus grand hôpital de la ville côtière habitée par 550 000 individus, il a été notifié que l’une des huit personnes qui sont soignées dans leurs locaux se trouve dans un état critique.

Les assaillants toujours en fuite

Pour l’heure, la police n’a pas encore réussi à retrouver les deux responsables de ce massacre. Une enquête pour meurtre a par ailleurs été ouverte et plusieurs témoignages ont déjà été recueillis. Selon une femme qui s’est confiée au micro du journal Aftonbladet, des échanges de tirs ont souvent eu lieu aux alentours mais jamais rien de sérieux. Contrairement à ce qui se passe dans d’autres quartiers.

« C’est une petite place avec un supermarché, un pub et quelques bureaux de tabac. (…) J’habite là depuis un an et il y a eu quelques échanges de tirs mais rien de sérieux. Il y a des bandes qui s’affrontent mais pas là, plus loin dans Biskopsgården. »

Un autre témoin a aussi rapporté que les deux tireurs ont utilisé des armes qui ressemblaient beaucoup à des fusils d’assaut Kalachnikov. Selon le même témoin, l’un d’entre eux est resté à l’entrée du pub pour s’assurer que personne ne sorte avant de commencer à tirer.

« Nous étions assis en train de regarder le match de foot (opposant Barcelone à Manchester City) quand les tireurs sont entrés… Ils ont beaucoup tiré. Ils ont visé directement les gens, (…) les têtes. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.