Guy Wildenstein , célèbre marchand d’art et argentier de la famille, en correctionnelle pour fraude fiscale et blanchiment aggravé

0
31

Le jeudi 7 mai 2015, des sources judiciaires ont révélé le renvoi en correctionnelle du marchand d’art, Guy Wildenstein, suspecté « de dissimulation au fisc d’une partie de la succession colossale de Daniel Wildenstein, son père, mort en 2001.

Il comparaîtra pour fraude fiscale et blanchiment aggravé, de même que sa belle- sœur, Liouba, qui sera jugée pour complicité de blanchiment aggravé, ainsi que son neveu Alec Junior pour fraude fiscale.

Trois conseillers de la famille, deux notaires, un avocat suisse et deux trusts établis dans des paradis fiscaux, à savoir, le Royal Bank of Canada Trust Company des Bahamas et la Northern Trust Fiduciary Services de Guernersey, sont convoqués en bloc devant la Cour, pour leurs participations « à l’élaboration de la fraude fiscale présumée ».

La famille Wildenstein possède un patrimoine de plusieurs milliards d’euros, comprenant notamment des œuvres d’art, incluant des toiles de maîtres, des biens immobiliers, un îlot aux Iles Vierges, et une propriété au Kenya où s’est déroulé le célèbre film « Out of Africa ». Guy Wildenstein serait « l’argentier » de cette famille fortunée.

Guy Wildenstein est également connu en politique, Ex-membre du Premier cercle, le groupe des donateurs de l’UMP, il était également le représentant UMP de la circonscription de Washington, de l’Assemblée des Français de l’étranger, aux Etats-Unis, son lieu de résidence. Il a reçu en 2009, la légion d’Honneur de la part de Nicolas Sarkozy.

Ce dossier judiciaire est le résultat d’un conflit au sein de la famille de Guy Wildenstein.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR