François Hollande : la commémoration du 8 mai sans la foule des grands jours

0
232

Le 8 mai, il est d’usage de se remémorer la victoire sur le nazisme à l’issue de la seconde guerre mondiale. Cette année, François Hollande ne déroge pas à la règle, même s’il apparaît que ce n’est pas la foule des grands jours sur les Champs Elysées.

Une commémoration quelque peu … silencieuse

Les cérémonies nationales du 8 mai ont commencé vers 10h30 avec l’arrivée de François Hollande en bas des Champs Elysées au cours de laquelle il a déposé une gerbe au pied de la statue du général De Gaulle. Si l’année dernière, le chef de l’Etat avait remonté la célèbre allée sous les acclamations du public, cette année, aucun débordement n’a été constaté. D’autant plus que la place a été bouclée par les Forces de l’ordre.

Mais ce qui a marqué cette commémoration, c’est le manque d’enthousiasme de la foule qui ne s’est pas déplacée en masse comme d’habitude. En effet, juste avant le début des festivités, Le Scan fait remarquer que les trottoirs étaient complètement vides. Pour preuve, un journaliste n’a pas hésité à illustrer sa photo d’un commentaire ironique « Une foule enthousiaste se presse aux abords des Champs-Elysées pour acclamer le bon président Hollande ».

le trottoir des Champs Elysées vide pour la commémoration du 8 mai

Les Français ne sont pas « convaincus » par François Hollande

Avant cette commémoration, le chef de l’Etat a récemment été invité sur BFMTV pour évoquer ses deux premières années à la présidence. Une interview où il a eu l’occasion de revenir sur son impopularité, sa politique et ses réformes territoriales entre autres. On aurait pu penser qu’en venant en aide à Gaëlle Voisin, la chômeuse de Bolbec, avec son intervention, il aurait réussi à gagner des points mais les sondages sont loin d’être réjouissant pour François Hollande.

Effectivement, d’après un sondage exclusif pour BFMTV réalisé par l’institut CSA, il s’avère que 79% des français ayant vu ou entendu l’interview n’ont pas trouvé le chef de l’Etat convaincant. Ce qui explique peut-être le manque d’enthousiasme de la population pour la commémoration de ce 8 mai.

François Hollande lors de son interview sur BFM TV

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.