France : quand un proche de Marine Le Pen menace de mort une journaliste de Mediapart

0
16

Marine Turchi, une journaliste de Mediapart, a été menacée de mort et agressée physiquement par des militants d’extrême droite dans le cadre d’une enquête sur « Jeanne », le microparti de Marine Le Pen.

« Je vais te tuer »

Les faits se sont produits le 30 janvier dernier, vers 16 heures après que les journalistes, Marine Turchi et Karl Laske aient quitté le siège des diverses société d’Axel Lousteau, le trésorier de Jeanne, dans le 16e arrondissement de Paris. Sur le chemin du métro, les deux journalistes ont été interpellés par un groupe de quatre à cinq personnes, dont Axel Lousteau et Olivier Duguet, trésorier du microparti entre 2010 et 2012. Le groupe se précipite sur les journalistes de Mediapart et c’est alors qu’Olivier Duguet, cherchant à agresser physiquement Marine Turchi, lui lance « Je vais te tuer ! … Je vais te retrouver ! … Je vais t’attendre en bas de chez toi ». Mediapart explique alors dans son article que ses acolytes ne s’étant pas interposés pour tenter de le maîtriser, c’est Karl Laske qui va protéger sa collègue en l’exfiltrant dans une brasserie. Face à cette accès de violence, Axel Lousteau se contentera d’expliquer « Il faut nous comprendre, on est harcelés à cause de vos articles… Et mon ami est un peu nerveux… ». Les journalistes ont signalés les faits au commissariat du XIe arrondissement et leur déposition est aussitôt remontée au parquet de Paris. Edwy Plenel d’ajouter que « Mediapart et ses journalistes étudient les suites judiciaires à donner. Car ce n’est évidemment pas un incident isolé mais l’énième illustration de la culture de violence politique propre au parti d’extrême droite, sur fond d’intolérance vis-à-vis de la liberté, que ce soit celle de penser différemment ou celle d’enquêter librement ».

Interrogée sur cet incident pendant une conférence de presse à son siège, vendredi, Marine Le Pen est restée imperturbable en évoquant des « ragots » avant d’ajouter que « Si Marine Turchi a quelque chose à reprocher à ses gens, elle peut porter plainte ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.