La France a pris une nouvelle disposition pour faciliter la vente de lunettes en ligne

0
145

Pour encourager la vente de lunettes en ligne, le Gouvernement français a demandé aux ophtalmologues d’inscrire la mesure de l’écart pupillaire sur les ordonnances d’optique. Une mesure prise dans le cadre de la loi de consommation du 17 mars 2014.

Sur Internet, les prix des lunettes sont plus intéressants que ceux en magasin. Ainsi, pour davantage faciliter la commande de lunettes en ligne, l’Etat français a exhorté depuis le 18 septembre que les ophtalmologues mesurent désormais l’écart pupillaire de leurs patients, pour ensuite l’inscrire sur leurs ordonnances de lunettes de vue.  L’écart pupillaire veut  dire l’écart qui existe entre les deux  yeux.  Il permet le centrage des corrections sur les verres, ce qui est obligatoire lors de la réalisation de lunettes. Chez les vendeurs en magasin, l’écart pupillaire est établi par l’opticien, tandis que chez les sites de vente sur Internet, ce sont des logiciels qui sont développés. Ils permettent à partir d’une photo, de calculer l’écart pupillaire. Mais, les résultats qu’ils donnent sont moins précis par rapport qu’une mesure réalisée par un spécialiste. D’où l’importance de cette décision prise dans le cadre de la loi de consommation du 17 mars 2014. En effet, son principal but est de donner la possibilité aux vendeurs en ligne de faciliter la commande de lunettes.

Cependant, une telle décision n’est pas une solution pour faire décoller l’optique en ligne. Au fait, depuis son lancement, elle n’est même pas parvenue à dépasser  les 1% des ventes de lunettes de vue en France.  La principale raison indiquée par certains consommateurs est la crainte de se procurer des verres qui ne sont pas de bonne qualité. Aussi, ils ne veulent pas prendre le risque de choisir une monture sans pour autant l’essayer. Du côté des ophtalmologues,  cette loi ne fait pas l’unanimité. Certains d’entre eux s’opposent à l’inscription de l’écart pupillaire sur les ordonnances.  Et deux raisons sont données : la mesure de l’écart pupillaire risque de leur faire prendre trop de temps et ils ne disposent pas de tout l’équipement nécessaire pour réaliser cette mesure.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.