France : Manuel Valls annonce la création d’un centre d’accompagnement pour les jeunes de retour d’Irak et de Syrie

1
90

Ce mercredi, le premier ministre, Manuel Valls a annoncé la mise en place d’une structure qui prendra en charge les jeunes « de retour de zone de conflit », tels que l’Irak et la Syrie, d’ici la fin de l’année 2015.

Le Danemark comme source d’inspiration

De retour d’Irak ou de Syrie, les jeunes qui n’auront pas affaire à la justice auront l’opportunité d’être pris en charge par une structure pilote annoncé par Manuel Valls, ce 29 avril. En effet, d’ici la fin de l’année, tel un centre de désintoxication pour les drogués, un centre d’accompagnement de jeunes ayant collaboré de près ou de loin à une filière djihadiste sera mis en place. Le projet, proposé par le ministère de l’Intérieur, a été accepté par le premier ministre qui explique que « Par un accompagnement individualisé, une prise en charge psychologique et un encadrement renforcé, ces jeunes devraient retrouver toute leur place dans notre société ». Manuel Valls de préciser lors de son allocution que « Ces individus jeunes qui sont signalés doivent faire l’objet d’un suivi. Nous devons aussi apprendre à détecter les signes avant-coureurs de ces ruptures. Dans le cadre de la lutte contre la radicalisation, 2 500 fonctionnaires de différents ministères sur tout le territoire ont d’ores et déjà été formés ».

Cette institution prévue par Manuel Valls a été inspirée d’un programme danois qui a pour objectifs l’insertion des jeunes, grâce à un suivi psychologique, et une assistance personnalisée pour ceux qui veulent retourner aux études et rechercher un emploi.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.
  • Truagg

    Les pauvres arabes chéris. Je comprends que ça doit être traumatisant de dépecer des chrétiens, de leur arracher les yeux et de leur infliger autant d’horreurs. Comme ça doit être dur psychologiquement d’enterrer des enfants vivants. Ca doit être fatiguant, aussi. Faut bien qu’ils se reposent pour repartir ensuite et recommencer. Quand ils auront fait trois ou quatre allers-retours, ils se chargeront des Français et Françaises sous l’oeil amusé et réjoui de Valls, Taubira et Fabius qui n’auront plus qu’à savourer les récompenses somptuaires que leur a promises leur chef, Nettanyahou.