France : Un homme d’affaire chinois a envoyé une lettre à Manuel Valls dénonçant l’insécurité qui règne dans le pays

0
37
meng

Victime d’un vol dans le TGV, Meng Fanchen, ancien vice-président de Lafarge international et un des démarcheurs asiatiques les plus influents en Europe pour la maintien de la relation commerciale franco-chinoise, a décidé d’écrire une lettre à Manuel Valls. Dans son courrier, l’homme d’affaire chinois a remis en cause la gestion d’une « affaire simple » par les autorités, martelant que de telles situations peuvent nuire à l’image de la France dans les relations internationales.

Deux témoins et une vidéo de surveillance

L’histoire remonte en novembre 2014 lorsque Meng Fanchen s’est fait voler sa valise dans une TGV, à la gare Montparnasse, à Paris. Il avait alors perdu ce jour-là une grosse somme d’argent et s’est plaint à la police. Ayant bénéficié de deux témoins de la scène ainsi que des caméras de vidéosurveillance de la gare qui ont certainement pu capturer des images des voleurs, il était surpris que la police ne soit toujours pas parvenu à arrêter les coupables. Las de cette situation qui perdure depuis quelque temps dans toutes la France et qui concerne en grande partie la communauté asiatique, l’homme d’affaire chinois a décidé de raconter son histoire au premier responsable du pays.

L’insécurité va freiner les investisseurs étrangers

Dans son courrier adressé à Manuel Valls, Meng Fanchen a confié qu’avant d’être en France, il avait déjà travaillé et habité pendant une dizaine d’années en Allemagne et une trentaine en Chine, sans jamais avoir vécu pareille chose.

«Avant d’être en France, j’ai travaillé et habité pendant 14 ans en Allemagne et 32 ans en Chine. Cet incident est le pire que j’ai jamais vécu jusqu’à présent, et je suis très surpris par la façon dont est géré ce type d’incident d’un point de vue de la sécurité.»

En adressant pareille lettre à Manuel Valls, cet homme d’affaire chinois espère que les choses vont changer, au risque de voir les investisseurs étrangers fuir petit à petit le pays.

« Je vais aussi envisager d’autres communications avec par exemple les médias chinois / allemands, en particulier si ce cas pouvait trouver une solution et servir d’exemple pour montrer comment votre gouvernement est déterminé à faire de la France un endroit meilleur et plus sûr pour faire des affaires et créer des emplois. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)