France : la communauté musulmane lève la voix pour dénoncer « l’horreur barbare » commise par l’El

0
114

La communauté musulmane de France est très remontée contre « l’horreur barbare et sanguine des terroristes » de l’Etat islamique. La raison pour laquelle, elle s’est levée pour montrer son indignation face à la décapitation de l’otage français Hervé Gourdel. Pour marquer l’occasion, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur a appelé les musulmans et les proches du défunt à se mobiliser, ce vendredi 26 septembre, devant la grande mosquée de Paris.

Les musulmans ainsi que les amis du français Hervé Gourdel sont appelés ce vendredi pour un « moment de recueillement et de solidarité ». Cet appel concerne également la Coordination chrétiens d’Orient en danger (Chredo). Tous se rassemblent avec force pour lutter contre cette croyance mortifère qui ternit l’Islam et ses valeurs. Le CFCM qui dirige environ 5 millions de croyants est la première communauté musulmane d’Europe à réagir à l’annonce de la décapitation d’Hervé Gourdel. Ensuite, l’iman de Drancy, Hassen Chalghoumi a appelé sur i-Télé à une grande marche pour dénoncer cette barbarie.  Une manifestation qui va mobiliser, souhaite-t-il, les musulmans, tous les citoyens et toute la nation. D’autres personnalités de la communauté musulmane ont quant à eux, signé une tribune dans le journal Le Figaro. Les signataires sont le directeur de la publication de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Marwane Ben Yahmed, le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane et la sénatrice socialiste, Bariza Khiari ainsi que d’autres personnalités. Ils ont ainsi proclamé leur solidarité avec les victimes, dans le but de répondre aux menaces djihadistes.

D’ailleurs, ils ne comptent pas en rester là, car un grand rassemblement interreligieux est prévu ce 1er octobre. Les autres grandes figures de la communauté musulmane qui ont réagi sont le sultan nigérian de Sokoto, Muhammad Sa’ad Aboubakar, le chef de la grande organisation indonésienne, Muhammadiyah Din Syamsuddin ainsi que l’ancien et l’actuel  grand mufti d’Egypte, Ali Gomaa et Chaouki Allam. Ils ont adressé un message clair aux djihadistes de l’El. «  Vous avez fait à tort de l’Islam, une religion de dureté, de torture, de brutalité et de meurtre. C’est une grosse erreur et une offense à l’Islam, aux musulmans et au monde entier » lâchent-ils. Cette lettre présentée à Washington a été également signée par 8 éminences de l’université Al-Azhar du Caire, la plus haute autorité de l’enseignement sunnite.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.