Deux français parmi les bourreaux du groupe Etat Islamique

0
155
Les combattants du Groupe Etat Islamique

Deux français ont été identifiés dans la vidéo de la décapitation de l’otage américain Peter Kassig et de 18 soldats syriens, diffusée le 16 novembre dernier.

Outre Maxime, un normand de 22 ans, qui se fait appeler Abou Abdallah Al Faransi, un autre français aurait été identifié comme étant un bourreau du Groupe EI. Le procureur de Paris, François Molins, a déclaré lundi l’ouverture d’une enquête par la justice française. Les deux français sont accusés de participation à un meurtre organisé au sein d’un groupe terroriste.

Un londonien, probablement âgé entre 28 et 31 ans, désormais surnommé « Jihadi John », ferait également parti du groupe et en serait même à la tête. Il aurait proféré des menaces envers le gouvernement britannique.

L’Union Européenne a annoncé lundi sa détermination pour lutter contre l’EI.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.