International : la C.I.A. a alloué par erreur des fonds secrets au groupe terroriste Al-Qaida.

0
19

Lors du raid américain au cours duquel le chef d’Al-Qaida Oussama Ben Laden avait trouvé la mort au Pakistan en 2011, des lettres se trouvaient parmi les documents et les ordinateurs découverts sur les lieux de l’attaque.

Ces missives gardées secrètes ont servi de preuves à charge dans le procès de New York de mars 2015 à l’encontre d’Abid Nasir, un membre de la nébuleuse Al-Qaida, reconnu coupable pour sa participation à la préparation d’attentat à New York, Manchester et Copenhague.

Un courrier échangé entre le chef historique d’Al-Qaida et un responsable de l’organisation a évoqué la participation involontaire de la C.I.A au financement du groupe terroriste en 2010, à hauteur d’un million de dollars. Ce montant a été directement versé dans le coffre de l’organisation terroriste par erreur.

Des fonds pour le paiement d’une rançon

Ces fonds ont servi en partie au paiement de la rançon des ravisseurs du Consul Général d’Afghanistan à Peshawar au Pakistan, enlevé en 2008. Sa libération est intervenue en 2010 après paiement de la rançon de 5.000.000 de dollars. La moitié de cette somme a été réglée par les Afghans, l’Iran et l’autre partie par les Etats du Golfe.

En manque de liquidités, le gouvernement afghan aurait procédé au prélèvement du dernier million de dollars restant destiné à la rançon d’Al-Qaida sur un compte secret pourtant alimenté mensuellement par la C.I.A.

Ainsi, la C.I.A. principal adversaire d’Al-Qaida aurait contribué au financement involontaire du groupe terroriste.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.