FN : même les artistes s’y mettent pour dénoncer sa victoire

0
194

La percée du Front National dans les élections européennes 2014 fait des ravages dans la société française. Avec les marches estudiantines, les réseaux sociaux et même les médias qui manifestent leurs désapprobations face aux FN, il faut désormais y ajouter les artistes dont les plus récents sont Benjamin Biolay et Yannick Noah.

« Le Vol noir »

Inspiré la par l’annonce de la victoire du FN, Benjamin Biolay n’a pas tardé à composer une chanson intitulée « Le Vol noir », qui s’adresse « autant aux électeurs qu’aux abstentionnistes », comme il le précise sur Twitter. Sans jamais mentionner le terme Front National dans sa chanson qui reprend le Chant des partisans et La Marseillaise, il y décrit tout de même, une indignation bien sentie. Aux électeurs, il déclare « Vous ignorez tout de la manière que vous remuez. Mais quand ça éclabousse, personne n’est épargné ».

Les réactions face à cette composition de Benjamin Biolay sont nombreuses sur Twitter. Si d’un côté, il y a ceux qui félicitent le chanteur, de l’autre on ne peut s’empêcher de remarquer les attaques virulentes de certains posts.

Yannick Noah n’est pas en reste

Si la chanson de Yannick Noah date d’il y a quelques mois, on ne peut s’empêcher d’y repenser face à la situation actuelle. Intitulé « Ma colère », ce single fait part de l’inquiétude et de la colère du chanteur face à la montée en puissance du Front National, déjà pressentie au mois de mars dernier en chantant « Ma colère ! Ma colère n’est pas un front, elle n’est pas nationale. Ma colère ! Ma colère a peur aussi, c’est la peur son ennemie. »

Si ces deux artistes sont ceux qui nous ont le plus marqué dans la désapprobation du FN pour cette année, il ne faut pas oublier que bien avant eux, il y a eu entre autre, « Le Front de haine » de Kenny Arkana en 2007, « Marine » de Diams en 2006 et « Marine Le Pen » de Katerine en 2005.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.