Les jihadistes chassés de Kobane par des combattantes féminines ?

0
22
jihad

Elles sont des mères de famille, des étudiantes, des femmes mariées….Devenues combattantes à leur insu, elles ont réussi à reprendre la ville de Kobane, en Syrie, au mois de janvier dernier en chassant le groupe Etat Islamique de leur terre.

Que des femmes!

Pour la première fois dans l’histoire du jihad islamique, des combattantes féminines ont réussi à les chasser de la ville de Kobane, en Syrie, en janvier 2015. A la tête de ses soldats féminins, le commandant Nassrin Abdalla était de passage à Paris dernièrement pour accorder une interview à la chaîne France 2. Dans son discours, la jeune femme crie sa fierté d’avoir réussi un combat en tant que femme.

« Je suis vraiment fière d’avoir participé à la libération de Kobane, mais aussi de l’avoir fait en tant que femme, car c’est aussi un combat de femmes. […] Il y a des étudiantes, des femmes mariées. Toutes sortes de femme vont au combat. »

« Ils n’iront pas au paradis »

Nassrin Abdalla a confié à France 2 qu’avant de prendre les armes pour défendre Kobane, elle exerçait le métier de journaliste. Mais la guerre qui sévit depuis cinq mois entre Kurdes et jihadistes a fini par la convaincre de se jeter à l’eau. Selon elle, être une femme est un grand avantage face aux jihadistes car ces derniers ont peur d’être tués par des femmes.

« Ils ont peur de nous, et ils croient qu’être tué par une femme signifie qu’ils n’iront pas au paradis. »

Un combat sans fin

Après la libération de Kobane, Nassrin Abdalla s’apprête déjà à mener d’autres combats pour détruire le groupe Etat Islamique qui continue de faire des ravages en Irak et en Syrie. Au micro de France 2, la jeune femme affirme être prête « à se battre jusqu’au bout, jusqu’au dernier centimètre ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.