Drame : Suicide collectif d’une famille en Alaska

0
144
famille

Une famille composée de quatre membres dont un couple et leurs deux enfants de 3 et 6 ans, a été retrouvée morte samedi, en Alaska, le long d’un sentier à proximité de la ville de Kenai, à 2 km de leur domicile. La police qui a déjà recherché cette petite famille depuis le mois de juin 2014, a avancé l’hypothèse d’un suicide collectif pour expliquer les raisons de cette découverte macabre.

Une disparition signalée par un voisin inquiet

La petite famille composée d’un homme Brandon Jividen, âgé de 38 ans, de sa petite amie Rebecca Adams, âgée de 23 ans et de leurs deux enfants Jarraca, 3 ans, et Michelle, 6 ans, ainsi que leur chien, ont été aperçus à leur domicile pour la dernière fois le 27 mai 2014. N’ayant plus aperçu aucun signe de vie dans leur maison depuis, un voisin a averti la police un mois plus tard. Les recherches ont débuté le 5 juin, mobilisant des éléments de la police aidés par le FBI, des avions, des chiens, des hélicoptères ainsi que des plongeurs. Mais en vain. Dix mois plus tard, les membres de la famille ont été retrouvés dans une fosse de 2 mètres de profondeur, située à 2 km de leur domicile. Selon le lieutenant de la police de Kenai, Dave Ross, la police n’avait pas pensé pouvoir les retrouver aussi proche de leur domicile et ont effectué des recherches dans une zone plus éloignée.

« Les indices que nous suivions portaient à croire que la famille était plus loin que cette zone… Les recherches dans le désert de l’Alaska sont très difficiles. »

Un suicide collectif ?

Le lieutenant Dave Ross a souligné que les corps retrouvés n’ont pas encore été identifiés par le médecin légiste. Mais tout porte à croire qu’il s’agit bien de la famille portée disparue depuis l’année dernière. Il a également confié que le chien de la famille ainsi qu’une arme de poing se trouvaient à proximité de l’endroit où les corps ont été découverts. La police a confirmé que l’arme était enregistrée à leur nom. Raison de plus pour croire qu’il s’agit bien d’un meurtre orchestré par l’un des deux parents. Interrogée sur cette affaire, la sœur de Rebecca Adams, Lanell Adams a confié que lors du dernier coup de fil qu’elles ont échangé, sa sœur avait un comportement bizarre.

« Elle avait l’air très affligée. Elle m’a juste dit «sache que je t’aime», et a dû raccrocher le téléphone très rapidement… Je lui ai demandé «tu ne me mentiras pas Rebecca, tu es d’accord?» Elle a répondu : «Ne me demande pas ça maintenant, il suffit de savoir que je t’aime». »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.