Affaire Roger Auque : Le magazine L’Express condamné à verser 10 000 euros de dommages et intérêts à Marion Maréchal-Le-Pen pour « atteinte à la vie privée »

0
16

Mercredi 15 avril, le tribunal de grande instance de Paris a condamné le magazine L’Express à verser 10 000 euros de dommages et intérêts à Marion Maréchal-Le Pen, la petite fille de Jean-Marie Le Pen, pour avoir divulgué l’identité de son père biologique : le journaliste Roger Auque.

13 000 euros de dommages et intérêts

Les faits remontent au 7 novembre 2013 lorsque L’Express avait publié une information sur son site web concernant le père biologique de la député FN du Vaucluse, malgré son opposition ainsi que celle de sa mère. Jugé comme « une atteinte grave à l’intimité des personnes concernées », cet acte a été condamné à hauteur de 10 000 euros plus 3 000 euros au titre des frais de justice. A l’origine, Marion Maréchal-Le-Pen avait demandé 50 000 euros de dommages et intérêts.

Qui était Roger Auque ?

Né le 11 janvier 1956 à Roubais, Nord, le journaliste Roger Auque avait été enlevé par le Hezbollah en janvier 1987 à la sortie d’un hôtel. Nommé ambassadeur de France en Erythrée, en décembre 2009, il a été rapatrié en France en août 2012 pour des raisons de santé. Journaliste et grand reporter travaillant pour plusieurs chaînes dont RTL, Radio-Canada, Paris Match, La Croix, Le Figaro Magazine, etc, Roger Auque est décédé le 8 septembre 2014. Avant son décès, il avait publié un ouvrage dans lequel il faisait référence à un enfant caché qu’il présentait comme « le secret le plus intime de sa vie tumultueuse ». Pour sa défense, le magazine L’Express avait évoqué une contribution à un débat d’intérêt général. Mais les juges ont considéré que cela relevait plutôt d’une atteinte à la vie privée.

« La révélation de l’identité du père biologique de la député du parti d’extrême droite, fût-il lui-même relativement connu et d’un bord politique différent de la demanderesse, ne présente (…) aucun intérêt, que ce soit pour appréhender l’origine et la nature de l’engagement politique de la demanderesse ou les valeurs qu’elle défend, sauf à considérer que ses analyses et son action seraient guidées au moins pour partie par la personnalité même de son père biologique, ce qui n’est nullement démontré. »

L’Express va faire appel

Me David Dassa-Le Deist, le conseiller de Marion Maréchal-Le-Pen s’est dit satisfait de ce verdict. De son côté, le magazine L’Express n’a pas encore pris de décision ferme quant au verdict du tribunal concernant cette affaire. Me Laurent Merlet, l’avocat qui le représentait a par ailleurs confié à l’AFP qu’il proposerait à son client de faire appel.

« L’incidence politique de l’information est évidente car elle explique les relations quasi-filiales entre Marion Maréchal Le Pen et sa tante Marine Le Pen. Elle permet aussi de comprendre l’absence de rivalité politique entre la députée et la présidente du Front national. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)