Everest : une avalanche fait la mort de 16 guides sherpas

0
532

Vendredi dernier, un énorme bloc de glace s’est détaché de la montagne et s’est abattu sur un groupe de guides sherpas, en pleine ascension de l’ Everest. Cette catastrophe faisant seize morts est la plus meurtrière jamais enregistrée sur la plus haute montagne du monde.

Piégés dans une étendue de blanc

Vendredi, 18 avril, les guides de montagnes sherpas organisent l’arrivée de clients pour l’ascension de l’ Everest, sur son versant sud. Le départ, prévu à 6h45 était considéré comme le meilleur horaire pour commencer à grimper, avant le lever du soleil et au moment où le gel de la nuit devait éviter la chute de blocs de glace. Malgré ces prévisions, à 5.800 mètres d’altitude, un bloc de glace se détache du flanc ouest de l’ Everest et surprend les guides sherpas qui sont en train de tracer la route pour les grimpeurs, dans la zone de « popcorn field ».

Dawa Tashi, l’un des guides qui a survécu à l’avalanche, raconte à l’AFP « C’est arrivé de nulle part, un gigantesque bloc de glace qui est tombé du haut et qui s’est abattu sur nous. » Parmi les 25 personnes ensevelis sous la neige et la glace, neuf ont pu être extirpées mais seize sont morts, dont trois n’ont pas été retrouvées avant l’arrêt des recherches, dimanche dernier. Un responsable du ministère népalais du tourisme, Dipendra Paudel va jusqu’à déclarer « Il n’y a aucune chance de retrouver les personnes qui manquent. Elles sont sous la neige depuis 24 heures. »

sauvetage

Les sherpas réticents pour reprendre le travail

Suite aux évènements de ces derniers jours, des guides népalais ainsi que des agences d’alpinisme ont annulé leur participation à l’escalade de l’Everest. Parmi elles, l’agence d’alpinisme américaine Alpine Ascents International qui a perdu quatre guides sherpas dans l’avalanche et sont toujours sans nouvelle de leur cinquième équipier. Lakpa Rita Sherpa commente « Nous avons perdu cinq membres de notre équipe. Par respect pour eux, nous ne poursuivrons pas notre expédition. »

Les guides sherpas, quant à eux, protestent contre les revenus trop bas qu’ils perçoivent étant donné les risques qu’ils encourent pour transporter les équipements, les approvisionnements et pour aider les alpinistes étrangers à atteindre le sommet culminant. En effet, les sherpas, connu pour leur aptitude aux métiers de la montagne gagnent entre 2100 et 4200 euros par saison, avec des assurances-vie qui atteignent au maximum 7200 euros.

survivant avalanche

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.